Les concepts des maisons passives
Maîtrisons l'énergie pour réduire la pollution

Exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Exemple de maison passive © JM Pupille Architecte


Intérêts écologiques des maisons passives


Les maisons les plus écologiques sont passives et biosourcées



L'intérêt écologique des maisons passives
Les maisons biosourcées, ne sont pas les plus écologiques si elles nécessitent de consommer plus d’énergie qu’une maison passive parce que la pollution qu'elles provoquent au quotidien provient essentiellement de leurs systèmes de chauffage et non de leurs matériaux de construction.

Dans de nombreuses grandes villes du monde, l’air est plus pollué que partout ailleurs du fait des trop nombreux déplacements en voiture à moteur thermique et du chauffage au bois des trop nombreux anciens bâtiments trop souvent à l’état de passoire énergétique. En faisant abstraction de la pollution due aux voitures qui pourraient toutes être électriques, quelles sont les conséquences de matériaux de construction et des performances thermiques?

Imaginez que toutes les constructions existantes de nos villes les plus polluées soient remplacées par des bâtiments équivalents dont le principal matériau de construction serait le bois. Admettons même que la plupart des bâtiments soient deux fois plus performants sur le plan thermique avec ce matériau qu’avec tous ceux qui existent à ce jour. La pollution qu’ils provoquent du fait du chauffage disparaitrait-elle pour autant? Il est bien évident que ce ne serait pas le cas. Le matériau de construction n’a pas d’incidence locale directe sur notre vie au quotidien, même si elle en a évidemment une sur le plan du climat à long terme.

Imaginons maintenant que toutes les constructions de toute nature, habitation, bureaux, commerces, écoles, hôpitaux… conservent leurs matériaux actuels, pierre, béton, métal, verre… mais que toutes soient passives. Le chauffage ne disparaîtrait bien évidemment pas totalement, mais ce serait par contre le cas de toutes les cheminées qui seraient totalement inutiles. En outre, le besoin d'énergie résiduel deviendrait tellement faible qu’il pourrait être produit de manière écologique, sans quasiment aucune pollution, notamment grâce aux uniques sources d’énergie non polluantes gratuites, réparties et donc à la disposition de tous, celles de la nature, le soleil pour le chauffage et la géothermie pour le rafraîchissement. La diffusion, partout ailleurs sur la planète, de la pollution sans frontière due au chauffage, serait également supprimée.

L'intérêt écologique des maisons passivesContrairement au choix de construire uniquement à l’aide de matériaux écologiques qui ne réduit pas la pollution journalière, le fait de construire passif pourrait supprimer une des deux plus grandes causes de la pollution de nos villes, celle concernant le chauffage qui ne serait d'ailleurs plus un besoin vital.

Cette performance n’est toutefois pas suffisante, car si le fait de construire passif réduit le besoin d'énergie sur toute la durée d'usage du bâtiment, il ne réduit pas l'incidence importante de l’énergie grise des matériaux nécessaires à leur réalisation et donc leur impact global sur le climat. Si une maison écologique est avant tout une maison bioclimatique passive, elle doit également être bâtie à l’aide de matériaux biosourcés, le bois local a faible énergie grise qui stocke une parcelle du CO2 que nous produisons par ailleurs, la paille ou la terre. Elle doit également utiliser les énergies renouvelables, produire proprement et récupérer toute l’énergie qui peut l’être, limiter les renouvellements des systèmes de confort à l’obsolescence programmée évidente tout autant que ceux fabriqués à l'autre bout du monde alors qu'il est possible de le réaliser à proximité. Elle doit également et entre autres récupérer les eaux de pluie plutôt que de les laisser se perdre, utiliser des systèmes d'assainissement naturel dont l'efficacité est reconnue et, plus généralement, mettre en œuvre toute solution n'ayant que le minimum d’incidence locale sur la qualité de l’air et de l'eau, sur la santé de tous ainsi que sur le climat.

Concepts
Le sommaire et l'index du blog PassivAct

Fake news
Le sommaire des idées reçues

Prix
L'intérêt économique des maisons passives

Exemples
Les exemples de maisons passives

Equipements adaptés
Des équipements et produits adaptés aux maisons passives

Contact
Pour nous joindre

Une démonstration incontestable ?



L'intérêt écologique des maisons passives
Parce que les règles des sciences sont celles de la nature,
Réfuter les sciences, c'est donc aussi réfuter les règles de la nature.
Parce que comprendre la nature permet de se protéger de ses réactions trop violentes,
Réfuter les sciences, c’est subir la nature et perdre à coup sûr.



Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.