Cilaos


Une maison passive à ossature bois labellisée Passivhaus à Voiron


Nous ne nous contentons pas de parler de maisons passives, nous les concevons et nous le prouvons grâce à la certification
Maison passive Cilaos, vue 3D sud-ouest

Exemple de maison passive labellisée © JM Pupille Architecte

Pour plus d'informations ou pour visiter la maison
Pour joindre le maître d'ouvrage
Pour lire le témoignage

Le projet en quelques mots



Les exemples de maisons passives
L'assise foncière du projet est située dans un lotissement à l'ouest de la commune de Voiron, à proximité de Grenoble, dans le département de l'Isère (38) en région Auvergne-Rhône-Alpes. Une exposition au mieux de la façade principale, loin des ombres portées des arbres situés en limite mitoyenne ouest, implique de bloquer la construction contre la limite constructible située vers l'est. Cet emplacement est également le meilleur pour l'accès des véhicules par le portail prévu au nord-est.. 

Les contraintes du terrain, son accès et son environnement, impliquent que la façade principale doit être légèrement orientée au sud-sud-est plutôt qu'au sud parce que les calculs thermiques démontrent que ce léger défaut d'orientation est préférable à l'ombrage qui résulterait d'une orientation sud.

Le rez-de-chaussée comporte la partie jour et la suite parentale. L'étage comporte les chambres enfants et des parties communes protégées du bruit du rez-de-chaussée par un escalier encloisonné.

Les baies sont en majorité orientées au sud mais aussi au nord pour améliorer la surventilation nocturne naturelle traversante. Celles situées au sud sont pratiquement toutes des portes-fenêtres protégées par une passerelle formant pare-soleil au rez-de-chaussée et par le débord de toiture à l'étage. Les baies orientées vers l'est et vers l'ouest sont prohibées, car en hiver, elles perdent plus de chaleur qu'elles n'en apportent et, en été, elles contribuent à surchauffer les constructions.

Les locaux annexes, sas, atelier et stockage sont situés autour de l'abri voiture, vers l'accès du terrain, au nord de la maison, de manière a réduire le prix des travaux de voirie tout en facilitant les manœuvres des véhicules.

La volumétrie de l'ensemble, la forme et la composition des baies ainsi que les toits plats confèrent une architecture moderne au bâtiment. Les capteurs thermiques et photovoltaïques pourront bénéficier de la meilleure orientation et de la meilleure inclinaison possible afin de produire le maximum d'énergie et compenser une plus grande partie du peu d'énergie nécessaire.

Afin de limiter le prix de construction, les calculs thermiques réalisés lors de la conception, prenant en compte les retours d'expériences de précédents projets, ont été réalisés en anticipant un résultat du test d'infiltrométrie final 2,5 fois inférieur au maximum autorisé par le label Passivhaus. Les conséquences attendues était une baisse du besoin de chauffage supérieure à 10%. Le résultat du test final d'étanchéité à l'air, indiqué sur le certificat Passivhaus, est 9 fois inférieur au maximum autorisé par le label et 30 fois inférieur à celui qui est autorisé pour une construction seulement RT2012! Le bilan n'est rien de moins qu'un besoin de chauffage en chute de plus de 20%! Il atteste de l'intérêt de la qualité de l'étanchéité à l'air d'une construction.

A propos du projet

Description

Type de projet : Construction neuve
Type de bâtiment : Maison en R+1
Mode de construction : MOB - Maison à ossature bois
Architecture : Maison contemporaine - Maison moderne

Localisation

Lieu de Construction : Voiron
Principale ville proche : Grenoble
Département : Isère (38)
Région : Rhône-Alpes

Surfaces

Surface habitable passive : 154,9 m2
Surface utile totale : 236 m2
Surface de plancher règlementaire : 203,3 m2

Performances

Niveau de performance : Maison passive labellisée
Besoin de chauffage : 6 kWheu/m2/an
Etanchéité à l'air : 0,07 V/h
Facteur de défaut de compacité : 1,2

Certification

Certification Passivhaus le 24/06/2021

Calendrier

Début/Fin du projet : 2019-2021

Certificat passif

Cliquez sur l'image pour télécharger le document PDF
Certificat Passivhaus du projet















Prix

Le prix d'une maison passive dépend de nombreux facteurs comme, par exemple et entre autres, de l'architecture et du contexte environnemental, de la présence ou de l'absence d'annexes, de la qualité du sol, de sa surface ainsi que des matériaux de construction et de décoration… Son prix au m2 peut tellement varier qu'il n'a aucun sens et ne peut en aucun cas être utilisé dans le cadre de l'estimation d'un nouveau projet.

Vous ne trouverez donc ni prix de construction ni prix de construction au m2 sur ce blog parce qu'ils conduisent tous deux à de très grosses erreurs et vous ne devriez pas en trouver sur les sites sérieux parce qu'ils dépendent également de l'année de construction et de la localisation du projet.

Pour de plus amples informations sur ce sujet, vous pouvez lire les articles concernant les prix de construction ou nous contacter.

Les images du projet

Maison passive Cilaos, vue 3D sud-est

Vue de l'angle sud-est

Maison passive Cilaos, vue 3D sud-ouest

Vue de l'angle sud-ouest

Maison passive Cilaos, vue 3D nord-ouest

Vue de l'angle nord-ouest
Maison passive Cilaos, vue 3D nord-est

Vue de l'angle nord-est

Les photos des travaux

Maison passive Cilaos, photo sud-est des travaux

Cliquez sur l'image pour télécharger le reportage photo complet des travaux

Les photos du projet

Maison passive Cilaos, photo sud-est

Vue de l'angle sud-est

Maison passive Cilaos, photo sud-ouest

Vue de l'angle sud-est

Maison passive Cilaos, vue 3D nord-ouest

Vue de l'angle nord-ouest
Maison passive Cilaos, vue 3D nord-est

Vue de l'angle nord-est

Conception et maison passive

Les plans ci-après sont adaptés au programme du projet, au terrain, à l'orientation, au climat, à l'environnement proche, aux règles d'urbanisme, à la qualité du sol, aux matériaux de construction, aux matériels retenus…

Bref, se contenter de recopier les plans de cette maison passive, comme ceux d'autres projets de ce type, ne fera pas pour autant une maison passive…


Les plans d'aménagement


Plan du Rez-de-Chaussée

Maison passive Cilaos, plan du Rez-de-Chaussée


Plan de l'étage

Maison passive Cilaos, plan de l'étage



Le témoignage du propriétaire occupant

Validité d'un avis


Quoi de plus facile que de rédiger soi-même un excellent avis mensonger à propos du principal objet de son propre site? Dans ce blog, il n'y aura pas d'autre avis sur une maison passive que celui de son occupant dont les coordonnées sont clairement affichées, sans pseudo pour éviter de tricher, et donc sans qu'il ne puisse être joint par ceux qui veulent contrôler la véracité des commentaires. C'est peut-être aussi l'occasion de visiter un bâtiment passif afin de s'assurer de la réalité des concepts.

Un exemple à suivre


L'intérêt primordial d'une maison passive est le confort et les économies d'énergie. Même si le passage à l'acte de construire un tel bâtiment, ou d'en rénover un à ce niveau de performance, est parfois limité à ce constat, le résultat est tout de même une réduction drastique, sans autre effort que financier, de la pollution que ses occupants provoqueraient au quotidien si leur bâtiment n'avait pas une telle efficacité thermique. Qu'il s'agisse d'une motivation économique, physiologique ou écologique, des particuliers, aux moyens financiers forcément limités, font des efforts considérables de manière à limiter jour après jour leur impact sur le climat grâce à leur habitation. À eux seuls, ils font bien plus que beaucoup d'autres. Ils ne se sont pas contenté de dire qu'il faut agir, ils l'ont fait. Ils ne se sont pas contentés de parler de l'inaction des autres sans rien faire, ils ont agit de manière durable sans attendre que les autres en fasse autant. Nous leur donnons la parole parce qu'il y va bien sûr de notre intérêt, mais aussi et surtout parce qu'ils doivent être remerciés d'agir pour les autres en limitant la pollution sans front!ère qu'ils provoquent, la propagation du virus climatique CO2 grâce à l'usage d'un des seuls vaccins existant : l'efficacité énergétique. Enfin, nous les mettons en valeur pour que leur exemple puisse être imité par d'autres avec leur aide ainsi que celui des articles de ce blog.

L'avis du propriétaire occupant



Les exemples de maisons passives
Au moment où nous avons décidé de construire une maison passive, nous avions la volonté de faire un projet singulier, tourné vers le respect de l’environnement et les économies d'énergie, mais nous ne savions pas réellement de quoi il s’agissait. C’est en parcourant le site https://passivact.fr que nous avons découvert les tenants et les aboutissants d’une telle construction.

Forts de notre expérience de vie dans trois maisons, nous avions plusieurs idées précises de ce que nous souhaitions dans notre futur habitat. Mais finalement, l’une des principales leçons que nous retenons est qu’un projet réussi n’est pas la somme de plusieurs idées ou classiques architecturaux. Ainsi, dès la phase de conception, les préceptes d’une maison passive ont pris le dessus et ont constitué un véritable fil conducteur orientant la plupart de nos choix et rendant l’ensemble extrêmement cohérent.

La phase de conception est une phase clé dans un projet passif et nécessite une implication forte tant de l’architecte que du maître d’ouvrage. Des premières esquisses au dossier de consultation des entreprises, les échanges sont nombreux et détaillés pour anticiper tous les points singuliers de la construction. Toute cette anticipation se retrouve dans la qualité des documents transmis aux entreprises, qui sont presque des documents d’exécution, réduisant au maximum le nombre de questions qui se poseront par la suite. L’expertise et les conseils de l’architecte ont également porté sur d’autres aspects d’ergonomie, d’optimisation des surfaces, d’adaptation au terrain et à l’environnement qui se sont avérés d’excellents conseils a posteriori.

Le bon déroulement des travaux repose sur plusieurs facteurs dont le savoir-faire des entreprises et la bonne coordination de celles-ci. Du fait de l’éloignement de l'architecte, nous avons assuré nous-mêmes la maîtrise d'œuvre ainsi qu’une partie significative des travaux en autoconstruction (VMC, plomberie-sanitaire, électricité, revêtements muraux, revêtements de sols). Nous nous sommes attachés à suivre toutes les recommandations de l’architecte et en particulier celles concernant un facteur clé dans un projet passif, l’étanchéité à l’air. Ainsi, avec le concours de toutes les entreprises et une vigilance accrue à toutes les étapes du chantier, nous sommes parvenus à rendre notre maison très étanche à l’air, bien au-delà des exigences de la labellisation. L'autre satisfaction est sans doute le délai de travaux réduit qu’il a été possible de tenir (8 mois), encore une fois grâce à une conception détaillée et à une coordination quotidienne. C’est aussi un des avantages d’une construction en ossature bois.

Ce mode constructif n’était pas non plus celui que nous aurions privilégié, probablement par méconnaissance des possibilités que ce matériau offre. Les avantages ont été nombreux (rapidité de construction, précision dimensionnelle des ouvrages, bilan carbone des matériaux biosourcés, sans impact sur l’esthétique des façades ou de l’aménagement intérieur).

Après quelques mois dans notre maison, nous pouvons conclure que le confort thermique est au rendez-vous. Le confort d’hiver est très agréable, aux alentours de 21°C avec un apport de chaleur très limité par le biais de la VMC double-flux et d’une batterie hydraulique. C’est uniquement lorsque plusieurs journées de grisaille se suivent que nous mettons en service ce dispositif qui lors de notre premier hiver n’a plus servi après le 15 février. La qualité de l’air intérieure est excellente, beaucoup moins sec qu’avec un système de chauffage conventionnel. Toutes les deux heures, la totalité de l’air intérieur est renouvelée. Nous apprécions particulièrement la hotte de cuisine raccordée sur la VMC double-flux qui évite la propagation des odeurs de cuisson dans toute la maison.

En été, l’orientation judicieuse des baies et le dimensionnement soigné des systèmes d’ombrage fixes (passerelle et débord de toiture) évitent tout risque de surchauffe. Les protections solaires (VR et BSO) sont nécessaires uniquement en intersaison. Ainsi nous apprécions le choix des BSO pour la pièce de vie au rez-de-chaussée.

Nous avions des inquiétudes sur le confort acoustique, mais celles-ci ont été vite levées. Le risque d’interphonie par les conduits de VMC est maîtrisé par de nombreux pièges à son qui rendent également le moteur de VMC inaudible. Il n’y a également aucun bruit d’air puisque les conduits de fort diamètre évitent des vitesses d’air trop élevées. Les façades et les baies assurent une isolation inattendue vis-à-vis des bruits extérieurs. Au final, notre maison est incroyablement silencieuse.

Hiver comme été, la production d’eau chaude solaire, dès lors qu’il y a un minimum de soleil, couvre l’ensemble de nos besoins, et dans tous les cas, le récupérateur de chaleur des eaux de douches réduit nos besoins énergétiques. La récupération des eaux pluviales alimente efficacement nos WC et les robinets d’arrosage. Enfin, notre cave préfabriquée enterrée sous le garage nous permet d’avoir une pièce fraîche en dehors de l’enveloppe chaude de la construction passive.

En résumé, si c’était à refaire, nous referions les choses de la même façon !

Pour vérifier cet avis
Pour joindre le maître d'ouvrage

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.