4-14 - Quels matériaux de construction utiliser en maison passive? (V2018)

Le sommaire des concepts des maisons passives

Matériaux et besoin d'énergie


En dehors du respect du budget d'un projet, le choix des matériaux de l'enveloppe d'un bâtiment passif n'a pas d'autre limite que celle imposée par les calculs thermiques afin de vérifier que tous les critères des maisons passives sont bien respectés. Afin de limiter le prix de construction, leur choix doit aller de pair avec ceux de l'ensemble des caractéristiques du bâtiment et de ses équipements. L'optimisation des caractéristiques bioclimatiques et de la compacité de la construction, celle des épaisseurs et de la nature des isolants et, entre autres, celle de la qualité des fenêtres passives et de leur pose, de la VMC double flux et de son réseau ainsi que du puits provençal, doit être la seule règle. Le concept de maison passive est un concept global et il n'y a aucune exigence particulière en ce qui concerne le choix des matériaux. En conséquence :

Utilisez les matériaux que vous voulez!

Matériaux et écologie


Aux deux extrêmes de la qualité écologique des matériaux, le meilleur et le pire, le bois et le béton, tout est utilisable à condition que la qualité d'isolation du manteau de la construction soit efficace en hiver, et que l'inertie thermique interne soit suffisante en été pour assurer le confort avec la seule quantité d'énergie déterminée par les calculs.

L'énergie grise, celle nécessaire à la fabrication des matériaux, la vraie et pas celle qu'on croit vraie, doit bien sûr être prise en compte, mais uniquement après s'être assuré que le bâtiment est bien passif. Quand ce n'est pas le cas, l'énergie nécessaire au fonctionnement et à l'entretien d'un bâtiment pendant toute la durée de vie peut, en effet, être largement supérieure à celle qui est nécessaire à sa construction.

Un bâtiment écologique doit avant tout être passif, mais il doit aussi utiliser des matériaux ne nécessitant que peu d'énergie lors de leur fabrication et de leur mise en œuvre. S'ils stockent le gaz carbonique, comme le bois, c'est encore mieux. S'ils sont d'origine locale, ils évitent la pollution due aux transports et améliorent la performance écologique. Ses matériaux de construction doivent également pouvoir être réutilisés ou recyclés, avec, bien sûr, le minimum d'énergie et de pollution, en fin de vie du bâtiment.

Parce que l’énergie est le principal facteur de pollution,
la construction la plus écologique est
celle qui minimise son usage du jour où elle a été envisagée
jusqu’au jour ou elle sera déconstruite pour cause de vétusté



Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


En résumé :

  • Le label des maisons passives n'impose aucune restriction concernant le choix des matériaux. Seul le résultat du calcul thermique peut conduire à l'élimination de certains.
  • Le choix des matériaux dépend essentiellement du budget d'une opération en neuf comme en rénovation
  • Un construction ne peut être écologique que si elle est passive
  • Contrairement au béton dont l'usage est toutefois indispensable à certains éléments de construction, le bois est un des matériaux de construction qui remplit le plus et le mieux les conditions indispensables à un la réalisation d'un bâtiment écologique

Article précédent sur le sujet

 

Sur le même sujet
Thème 4 - Les maisons passives



Le sommaire des concepts des maisons passives