Le blog des maisons passives


Plus de confort avec moins de pollution


Exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte


Dix articles pour comprendre l'essentiel



Une maison passive est une construction bioclimatique dont toutes les caractéristiques thermiques ont été améliorées lors de la conception en fonction du climat local, jusqu'à ce que la puissance du chauffage nécessaire, le jour le plus froid de l'année, puisse être transportée par le réseau d'air neuf d'une VMC double flux, sans qu'il soit nécessaire de recourir à…


Vers un futur inévitable


Les constructions les plus performantes peuvent se contenter de larges fenêtres triple vitrage, exposées plein sud et dotées de pare-soleil, d'une VMC double flux haute performance couplée à un puits climatique hydraulique, puits canadien ou puits provençal post-VMC, et à un CESI, Chauffe-Eau Solaire Individuel, assurant également une fonction de chauffage par l'air, doublé d'un récupérateur de chaleur sur l'eau des douches, pour maintenir le meilleur confort avec le minimum d'énergie et de pollution possible. Dotée d'un kit photovoltaïque en autoconsommation, elle peut alors se transformer en bâtiment à énergie vraiment positive en produisant plus d'énergie qu'elle n'en consomme pour la totalité de ses besoins y compris le chauffage et le rafraîchissement. Construite avec une structure à ossature bois, elle permet même de minimiser l'énergie grise nécessaire à sa construction et le stockage d'une partie du gaz carbonique que sa réalisation a forcément contribué à produire.

Ce concept est celui des maisons passives à énergie vraiment positive. Un jour ou l'autre, on ne se posera plus la question. La construction de bâtiments passifs en bois, terre et paille produisant eux même la totalité de l'énergie nécessaire sera la règle. Ce sera une question de survie car à force de consommer toutes les sources de matière et d'énergie de la terre, simultanément et sans limite, par un nombre toujours plus grand d'individus, elles disparaîtront forcément. C’est mathématique, logique, inévitable… La seule chose qu’on ne puisse dire avec certitude, c’est quand.

L’épuisement de certaines matières et des sources d’énergie fossile nous l’imposera : toutes les constructions futures seront passives en adéquation avec la nature… La règlementation en fera autant dans quelques années seulement. Alors, autant connaître les concepts…

Les concepts "Maison passive" finiront par s'imposer



Comparaison entre les concepts classiques, bioclimatiques et passifs


Une construction classique ne fait aucun cas de l’environnement contrairement à une construction bioclimatique qui l'exploite au mieux et à une maison passive se protège de ses variations extrêmes. Associer les concepts bioclimatiques et passifs permets d'améliorer fortement les performances écologiques globales

Classique, bioclimatique ou passif : les concepts



Les principes de base


Le concept de « Maison passive » est basé sur une amélioration de tous les composants ayant une incidence sur le bilan énergétique d'un bâtiment en limitant les actions à l'obtention du meilleur rapport qualité/prix global. Ce dernier est atteint lorsqu’il devient possible de remplacer le réseau de chauffage classique par celui de la VMC double flux auquel est attribué, à peu de frais, une double fonction de ventilation et de chauffage. Les actions doivent simultanément porter sur les parois de l’enveloppe et leurs jonctions sans pont thermique, les portes et fenêtres ainsi que sur la qualité de la ventilation…

Le concept Maison Passive : genèse et définition



Comment concevoir une maison passive?


Tout bâtiment parvient, relativement facilement, à protéger ses occupants de la pluie, du soleil ou du vent. Cette protection n’est généralement pas suffisante pour que le confort soit effectif puisqu’il faut atteindre certaines conditions de température, d’humidité et de stabilité de l’ambiance intérieure pour que ce soit le cas. Dans la très grande majorité des constructions, la quasi-totalité même, les solutions de facilité, les conditions commerciales et économiques, les mauvaises habitudes liées à la méconnaissance des concepts thermiques ont imposé les systèmes de chauffage et de climatisation comme seuls et uniques composants capables de satisfaire ce besoin vital de confort permanent

Recette pour concevoir un bâtiment passif



Une architecture sans concession


Une maison passive compacte n’est pas nécessairement un cube compact, très souvent jugé sans intérêt, mais une source de propositions architecturales. Les exemples présentés sur ce site sont d'ailleurs pratiquement tous conçus sur la base d'une surface habitable cubique dont la forme est finalement noyée dans la masse du projet afin d'aboutir à des architectures classiques ou bien plus modernes, mais dont la qualité peut être appréciée par tous…

Compacité des bâtiments et architecture



Il n'existe pas de bon plan pour maison passive


Quelles sont les différences entre les plans d'une maison passive et ceux d'une maison classique RT2012? Peut-on savoir si une construction est à ce niveau de performance thermique en observant seulement le plan de chacun de ses niveaux? Est-on sûr d'atteindre cet objectif en s'inspirant des exemples de maisons passives proposés sur ce site? En d'autres termes, peut-on vous proposer des plans permettant la réalisation à coup sûr d'une construction atteignant un tel niveau de performance? En quelque sorte, de bons plans, peut-être même le plan idéal…

Aucun plan ne peut garantir qu'une maison sera vraiment passive



Un équipement adapté aux maisons passives n'est pas nécessairement un produit développé pour ce type de construction mais c'est un composant dont le niveau de performance est garanti et suffisamment élevé pour qu'il puisse y être utilisé en hiver comme en été en respectant tous les critères du concept.


Comment déterminer le prix d'une future construction? Une des recherches les plus fréquentes pour y parvenir est celle qui consiste à essayer de savoir quel peut être le prix de construction au m2 habitable d'une, afin de réaliser l'estimation du prix de construction d'une autre de même performance en fonction de sa propre surface. Les maisons passives n'échappent pas à ce raisonnement…


Comparaison entre les concepts des maisons passives et seulement RT2012


Construire au standard « Maison passive » est un choix, mais construire RT2012 est une obligation… Pour comparer ces deux types de bâtiments, il a été nécessaire de tenter de comprendre cette dernière réglementation sans rentrer, bien évidemment, dans le labyrinthe incompréhensible et titanesque de la méthode de calcul. Les aberrations conceptuelles de la RT2012 se sont très rapidement fait jour. Cet article a pour but de les lister et de montrer ce qu’il aurait été possible de faire en comparant les résultats prévisibles avec ceux, éprouvés, du label Passivhaus


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.