Les concepts des maisons passives


Les concepts des maisons passives


Plus de confort avec moins d'énergie


Les 10 derniers articles





Une maison passive n'est pas une maison sans chauffage
On entend très souvent dire qu'une maison passive est une maison sans chauffage. En réalité, ce sont des maisons qui possèdent un système de chauffage minimaliste dont le fonctionnement est limité à quelques jours par an lorsque les températures extérieures sont bien plus froides qu'à l'habitude.

Comment pourrions-on ne pas avoir froid avec un système de chauffage si peu puissant et qui fonctionne si peu, nous qui sommes habitués à appuyer sur un bouton pour avoir la bonne température presque instantanément et en permanence? De prime abord ça parait impossible. Pourtant ces maisons existent bel et bien. Elles existent même depuis plus de 25 ans!





17-4 - Combien coûte une maison passive et quel est son prix au m2 ?


Les moteurs de recherche indiquent que le prix au m2 d'une maison passive varie de 1500 à 3000€, soit un prix de 150 à 300 000 € pour 100m2. Cet énorme écart, du simple au double, résulterait essentiellement de celui qui propose sa réalisation, un constructeur ou un architecte, mais aussi, et de manière tout aussi importante, du choix des matériaux de construction, en maçonnerie ou en bois, du mode de réalisation des travaux, par des entreprises ou en autoconstruction ou encore de l'usage éventuel d'un kit préfabriqué. Ces informations n'indiquent ni la région, Paris ou Toulouse, en France ou ailleurs, ni l'altitude, en haute-montage ou au bord de la Méditerranée, ni l'architecture classique ou moderne du ou des projets qui en sont les sources. Ils ne précisent pas non plus sa surface, grande ou petite, le nombre de niveaux, de plain-pied ou avec étage, le nombre de pièces ou encore les équipements pris en compte…



1-7 - La sobriété énergétique en héritage


Le climat a toujours évolué lentement en laissant à quasiment tous les occupants de la planète, même les légumes, le temps nécessaire à leur adaptation naturelle. Aujourd’hui, soumis à de trop fortes pressions humaines, il évolue bien trop vite pour que cette adaptation se poursuive et se dirige vers des limites fatales, y compris pour l’homme et ses légumes. Ce changement climatique qui s’aggrave en permanence est un constat dont les causes anthropiques sont avérées. Devant le fait accompli et sans possibilité de corriger les causes issues du passé, nous ne pouvons que subir les conséquences du climat actuel en faisant en sorte de se protéger de ses réactions les plus violentes. Nous devons aussi et surtout stopper au plus vite toutes les actions qui contribuent à intensifier cette évolution dommageable pour conserver un futur soutenable



4-1 - Maison passive : définition


L'air est plus pollué à l'intérieur qu'à l'extérieur et son renouvellement est énergivore. Améliorer la ventilation des bâtiments et leur confort en hiver sans augmenter la consommation d'énergie est une nécessité. Une telle action ne peut résulter que de l'usage d'une VMC double flux dotée d'un récupérateur de chaleur et d'un réseau aéraulique pour distribuer l'air neuf préconditionné dans toutes les pièces. Partant de ce constat, l'idée initiale, à la base du concept d'habitat passif, a consisté à se demander si ce réseau pourrait être capable de se substituer à celui d'un système de chauffage central traditionnel, ruineux à l'investissement comme à l'usage, et quel serait le niveau de performance que devrait atteindre les constructions pour y parvenir…



4-17 - Avantages et inconvénients des maisons passives


Un des moyens les plus efficaces de se forger un avis objectif puis de choisir en toute connaissance de cause à propos de n'importe quel sujet consiste à établir la liste la plus exhaustive possible des avantages et inconvénients qu'il présente ou qu'il est censé présenter. C'est bien sûr le cas de la comparaison entre une maison passive et une maison similaire qui ne l'est pas…



1-6 - L'équation de Kaya


Les raisons pour construire passif sont multiples et très variées. Il peut s'agir de prendre soin de sa santé grâce à amélioration de la qualité de l'air intérieur et de celle des autres en limitant la pollution, de préférer s'enrichir en économisant plutôt que de payer les fournisseurs d'énergie et les taxes, ou encore de préserver sont confort sans se ruiner en période de gel comme de canicule. Qu'il s'agisse d'une raison écologique, économique, physiologique ou de toute autre, au final, tous ces motifs se rassemblent pour constituer un ensemble d'avantages considérables pour celui qui en bénéficie, à court comme à long terme.

Parmi toutes les causes possibles qui conduisent à faire le choix de construire passif, il en est une dont la portée va bien au-delà du simple intérêt personnel et familial. Il s'agit de la réduction de la pollution grâce à la réduction drastique de la consommation d'énergie productrice de CO2, cette pollution sans limites territoriales qui, pour le moins, participe au changement climatique indéniable. Cette cause est une des seules qui résulte d'un raisonnement irréfutable car purement mathématique…



14-3 - Le système de confort pour le chauffage et le rafraîchissement des maisons passives


Les équipements habituels des maisons passives ne sont pas ceux des maisons classiques. Les puissances nécessaires sont tellement faibles qu'il n'existe que très peu de matériels adaptés à leur usage, pour le chauffage comme pour le rafraîchissement.

Les principaux équipements, ceux qui sont à la base du concept, sont les VMC double flux et les menuiseries passives triple vitrage dotées de protections solaires vraiment efficaces, notamment les brise-soleil à lames orientables et les pare-soleil bien conçus.Ces équipements, qui ne sont pas très courants en France au niveau de performance requis, ne sont pas toujours suffisants pour assurer seuls le confort pendant les périodes de froid et de canicule qui se reproduisent de plus en plus fréquemment et de manière plus intense…



3-3 - Intérêt écologique des maisons passives


Les maisons biosourcées, ne sont pas les plus écologiques si elles nécessitent de consommer plus d’énergie qu’une maison passive parce que la pollution locale qu'elles provoquent est essentiellement due à leurs systèmes de chauffage et non à leurs matériaux de construction.

Dans de nombreuses grandes villes du monde, l’air est plus pollué que partout ailleurs du fait des trop nombreux déplacements en véhicules à moteur thermique et du chauffage au bois des trop nombreux anciens bâtiments trop souvent à l’état de passoire énergétique. En faisant abstraction de la pollution due à la mobilité à repenser, quelles sont les conséquences des performances thermiques et du choix des matériaux de construction?…




4-18 - Comportement des maisons passives en climat chaud et risque de surchauffe en période de canicule


En période de canicule, la surchauffe quotidienne d'une grande majorité des constructions actuelles accroît le besoin de rafraîchir et donc de recourir à un système de climatisation énergivore et polluant. Quand la température nocturne extérieure est supérieure à la température intérieure, c'est en effet la seule solution qui soit tout à la fois facile et rapide à installer dans toutes les constructions existantes. La surconsommation de ces systèmes thermodynamiques est parfois réduite quand ils sont réversibles parce qu'ils permettent alors de baisser simultanément le besoin d'énergie de chauffage en se substituant au systèmes de chauffages au fioul, au gaz ou au bois. Dans tous les autres cas, il s'agit d'une consommation supplémentaire avec toutes les nuisances qui lui sont liées…



4-2 - Les principes de base


Plutôt que de remédier à des défauts thermiques en augmentant production de chauffage pour assurer le confort, le principe de base des constructions passives neuves ou rénovées consiste à les supprimer pour réduire fortement la consommation d'énergie tout en visant un confort supérieur



17-10 - Prix, surcoût, rentabilité et mensualités d’une maison passive


En France, le prix d’une maison passive est, pour l’instant, toujours supérieur à celui d’une maison classique. Cette différence systématique de prix, même en forte baisse du fait des évolutions de la règlementation française, conduit à des questions économiques qui sont toujours les mêmes : quel est le surcoût d’une construction passive par rapport à une maison classique similaire et combien de temps faut-il pour l’amortir ?



12-6 - Les VMC double flux fonctionnent aussi en été


Le concept de « Maison passive » est basé sur une amélioration de tous les composants ayant une incidence sur le bilan énergétique d'un bâtiment en limitant les actions à l'obtention du meilleur rapport qualité/prix global. Ce dernier est atteint lorsqu’il devient possible de remplacer le réseau de chauffage classique par celui de la VMC double flux auquel est attribué, à peu de frais, une double fonction de ventilation et de chauffage



2-2 - La jungle des kW et des surfaces


Seules peuvent être comparées des unités de même nature. Par méconnaissance des concepts, par défaut du langage courant ou par l’imprécision de certaines notations des erreurs colossales peuvent passer inaperçues. Dans le cadre des surfaces des bâtiments et de leurs besoins énergétiques, les erreurs combinées peuvent dépasser un facteur 8!!! C’est article fait donc le point de ce qu’il faut savoir et des confusions à éviter concernant l’usage des unités de surface, de puissance et d’énergie utilisées dans le cadre de la réalisation ou de la rénovation de constructions passives ou non…



17-11 - Etudes de faisabilité règlementaire, technique et financière


Vous disposez d’un terrain ou d’une maison avec jardin que vous voulez vendre. Vous voulez déménager et cherchez un terrain pour construire ou une maison à rénover. Qu’elle est la valeur du bien qui fait l’objet de votre attention ? Que permet-il de réaliser ? Pourquoi déménager si votre bien permet de faire ce que vous voudriez? Une étude de faisabilité à pour but de réponde à ces questions et bien d'autres…



17-3 - Incidence du terrain sur le prix de construction


Trouver un terrain à bâtir n'est pas toujours simple. La rareté des assises foncières en secteur diffus, résultant de politiques environnementales destinées, à juste titre, à arrêter d'envahir les terres agricoles, est de plus en plus flagrante. Ceux qui veulent construire doivent la plupart du temps se rabattre sur des parcelles issues de divisions de petites propriétés déjà bâties en zones urbaines, ou en limite de ces zones, et celles disponibles en lotissement.

Lorsque la recherche aboutit, parfois après de longs mois de recherche, l'acquéreur potentiel doit s'assurer que ses critères les plus importants sont satisfaits pour passer à l'acte. Ceux qui découlent du choix de réaliser une maison bioclimatique ou une maison passive doivent bien évidemment être pris en compte…



6-3 - Comprendre l'inertie thermique, la diffusivité, l'effusivité et leurs incidences sur le confort


L’inertie est la tendance de tout système à conserver son état initial en permanence. Toutes les actions concourant à l’évolution de nombreux systèmes sont en effet modérées par l'inertie qui a tendance à les conserver dans leur état d’origine parce qu’ils y sont en situation d’équilibre. Dans le domaine de la construction, c'est l'inertie thermique qui doit être impérativement prise en considération afin d'assurer au mieux le confort tout en limitant les besoins d'énergie.

Contrairement à toutes les autres lois de la thermique, dont le fonctionnement n’est pas altéré par les évolutions normales du milieu, l’inertie thermique n’existe que grâce à elles. C’est une réaction collatérale inévitable qui…



10-2 - Pourquoi isoler un bâtiment ?


Un des besoins vitaux de l’homme est la nécessité d’un confort minimum résultant de son évolution alors qu’il n’a aucun moyen physique lui permettant de s’autoprotéger des aléas de la nature. Pourtant ce besoin est aussi fondamental que ceux de respirer, boire, manger ou dormir. Ils sont d’ailleurs tous totalement liés parce que c’est le lieu de vie qui est celui du confort indispensable, mais aussi celui dans lequel ses besoins sont, la plupart du temps, tous assouvis. Le lien entre lieu de vie et confort est donc…



Vers un monde utopique


L’écologie ne doit être ni de droite ni de gauche. Elle doit être le « poil à gratter » de tous pour transmettre ses idées sans dogme, sans extrémisme inefficace, voire même contre-productif, car inacceptable par la majorité. Les intégrismes et fanatismes de tout type qui n’amènent à rien de bon, bien au contraire…



18-4 - Compatibilité RE2020 et Passivhaus


À l’heure ou l’application de la RE2020 est obligatoire, la question n’est plus de comparer objectivement les constructions réglementaires avec les constructions passives labellisées Passivhaus, mais plutôt de savoir si, en France, les constructions passives certifiées sont par nature ou peuvent devenir conformes à la RE2020 dont le respect devra être attesté lors du dépôt du permis de construire puis lors de la réception…



9-3 - Compacité des bâtiments ou double peine


Une maison passive doit être compacte parce qu’à surface habitable identique, la surface globale de toutes les parois extérieures déperditives est alors plus petite. Dans ce cas, les déperditions spécifiques sont plus faibles et les dépenses énergétiques minimisées au quotidien. Contrairement à l'habitude, l'augmentation des performances thermiques ne provoque pas une augmentation des prix mais plutôt un baisse proportionnellement à la réduction des surfaces des parois d'échange. Ce raisonnement, qui paraît tout à fait logique, est-il pour autant vrai?…



16-3 - Vaut-il mieux un chauffe-eau solaire ou une chauffe-eau thermodynamique ?


Dans une maison passive, le chauffage est réduit de manière drastique grâce à l'optimisation thermique de toutes des caractéristiques du bâtiment. Contrairement aux constructions classiques, il devient tellement faible que la plus grande partie de la consommation d'énergie est destinés à satisfaire d'autres besoins tout aussi indispensables à notre confort. Parmi eux, la production d'eau chaude sanitaire, l'ECS, est celle qui devient, de très loin, la plus importante. Après le chauffage, c'est donc sur cette consommation qu'il faut agir…