Présentation du projet Iris2016


Iris2016, vue 3D du projet



Iris2016, une rénovation passive exceptionnelle près de Pamiers

Le projet de rénovation passive Iris2016 est situé sur la commune de Saverdun dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Dans l'état initial, Iris2016 était pire qu'une passoire thermique. C'était une épave thermique impossible à chauffer même en y mettant les moyens techniques et financiers. Elle est devenue une vraie rénovation passive, avec un bilan thermique optimisé finalement assez proche du niveau minimum qu'il est admis d'obtenir en construction passive neuve. Toutes les déperditions par conduction au travers du sol, des façades et de la toiture ont en effet été très fortement réduites grâce à la mise en œuvre d'isolations par l'extérieur qui ont également permis de supprimer une très grande partie des énormes ponts thermiques initiaux. L'étanchéité, attestée par un test d'infiltrométrie à l'air, est passée d'un niveau tellement mauvais qu'il n'était pas mesurable, à la moitié du maximum autorisé en maison passive soit huit fois mieux que le maximum autorisé en RT2012! Les menuiseries sont passées au triple vitrage. La ventilation inexistante est maintenant assurée par une VMC double flux.

Le système de chauffage prouve la performance

La maison n'est pas labellisée passive et ne le sera pas, mais il existe une preuve incontestable de son efficacité réelle. Son système de chauffage est en effet limité à la puissance minimaliste qui peut être amenée par l'air de la VMC chauffé grâce à un chauffe-eau solaire et aux sèche-serviettes des salles d'eau. Un système de chauffage aussi rudimentaire et aussi peu puissant ne peut pas en aucun cas suffire dans une construction qui n'est pas réellement passive.

Le facteur de réduction du besoin de chauffage résultant de la rénovation d'Iris2016 est supérieur à 20

Le look résulte de solutions thermiques

L'architecture de la maison initiale s'inscrivait dans la pratique locale contemporaine classique banale. Rien ne la différenciait vraiment des maisons voisines.

La nécessité de réparer les fuites en toiture et de supprimer le maximum de ponts thermiques a conduit à la démolition du toit existant et à son remplacement par la seule solution parfaitement efficace qui consiste à réaliser un toit plat. Ce dernier permet, par la même occasion, de métamorphoser la maison initiale sans grand intérêt architectural en maison moderne fortement différenciée de son environnement.

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.

L'état des lieux

Iris2016, vue 3D sud

Iris2016, vue 3D ouest

Iris2016, vue 3D nord

Iris2016, vue 3D est

Le projet en images de jour et de nuit

Iris2016, vue 3D sud

Iris2016, vue 3D ouest

Iris2016, vue 3D nord

Iris2016, vue 3D est

Iris2016, vue 3D sud

Iris2016, vue 3D ouest

Iris2016, vue 3D nord

Iris2016, vue 3D est