Idée reçue : le bois est un isolant thermique

Réalité et idées reçues

Un peu d'histoire


En France, nos anciennes maisons étaient quasiment toutes maçonnées. En dehors de la charpente, le bois y était utilisé pour les portes, les protections de fenêtres et les planchers vers les caves ou des greniers. L'usage de ce matériau était quasiment une obligation du fait de ses caractéristiques et du confort thermique qu'il permettait d'obtenir. L'utilisation millénaire du bois dans ces conditions a naturellement conduit à penser qu'il était isolant sans le moindre doute.

L'évolution de nos connaissances et de la qualité thermique des constructions à conduit s'apercevoir que ce n'est pas si vrai qu'on veut bien le croire… Si le bois est en effet entre 10 et 15 fois plus isolant que les matériaux maçonnés que sont la pierre, la brique ou le béton, il est malheureusement aussi entre 3 et 7 fois plus conducteur que les vrais isolants! Il est même au moins trois fois plus conducteur que la fibre de bois qu'il permet pourtant de fabriquer et qui, elle, est un vrai isolant. Si dans les constructions anciennes, le bois pouvait être considéré comme un isolant, ce n'est donc plus vrai dans les constructions d'aujourd'hui.

Comparatif entre coefficients de conductivité de matériaux différents


La conductivité thermique est une des caractéristiques thermiques des matériaux qui permet de déterminer ceux qui sont isolants et ceux qui ne le sont pas. Cette information est capitale pour toute construction performante, notamment pour la conception des maisons passives.

Dans les matériaux couramment utilisés en construction, la variation du coefficient de conductivité thermique approche un facteur 20 000 entre les plus isolants, tel le polyuréthane, et le plus conducteur, le cuivre. Entre ces deux extrêmes, les qualités thermiques comparées des matériaux permettent de se rendre compte que le bois n'est pas un isolant. Dans les maisons passives à ossature bois, les MOB, la présence de bois dans les murs de façade est d'ailleurs considérée comme un pont thermique et doit être obligatoirement prise en compte dans les calculs thermiques. Sa présence peut augmenter les déperditions par transmission de ces parois de 12 à 15% voire même plus…

Alors non,
le bois n'est pas un isolant thermique
Prétendre le contraire est une idée reçue issue du passé


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


Réalité et idées reçues