6-12 - Un mur de façade idéal (V2017)

Le sommaire des conceptsUn mur de façade est un mur qui sépare l’ambiance intérieure confortable de l’atmosphère extérieure qui ne l’est, en définitive, que rarement. Pour être idéal sur le plan thermique, il doit participer au confort intérieur en toute saison. Ce dernier facteur est capital. Le confort ne peut pas être assuré de manière identique en hiver quand la température extérieure est froide, et en été quand elle est chaude, parce que le climat est ainsi fait et que les variations quotidiennes de température sont très différentes. L’idéal sur le plan thermique devra…
Lire l'article…

6-10 - Caractéristiques thermiques et choix des matériaux de construction (V2017)

Le sommaire des conceptsL'objectif initial du concept de "Maison passive" est d'améliorer les performances d’une construction jusqu’à ce que le niveau du besoin de chauffage soit suffisamment bas pour que la chaleur qui peut être amenée par le renouvellement d’air de la VMC double flux puisse maintenir une situation permanente de confort sans réseau de chauffage classique, mais sans aller inutilement au-delà de ce niveau de performance. Le prix de construction sera ainsi optimisé et le confort amélioré tout au long de l’année, quel que soit le climat local
Lire l'article…

6-9 - L'intérêt de l'inertie thermique en résumé (V2016)

Le sommaire des conceptsL'inertie thermique accessible régule la température en permanence, sans usure et sans entretien, de manière passive.

Les parois qui sont efficaces du point de vue de l'inertie par absorption se comportent avec la chaleur comme une éponge avec l'eau. Elles la stockent quand il y en a trop et la restituent quand il en manque. C'est le type d'inertie le plus important pour le confort au quotidien, notamment…


Lire l'article…

6-8 - Accessibilité de l'inertie thermique par absorption (V2016)

Le sommaire des conceptsOn considère qu'une paroi en matériau à forte inertie est efficace quand son épaisseur est de 10cm par face accessible. Une paroi dont l'inertie est accessible sur ces deux faces, comme un mur de refend par exemple, doit donc avoir une épaisseur de 20cm…

L'inertie thermique d'une construction est d'autant plus importante que…
Lire l'article…

6-7 - Inertie thermique et puits provençal (V2016)

Le sommaire des conceptsEn été, le confort est amélioré grâce à l'inertie thermique intérieure par absorption. L'inertie thermique est améliorée par la ventilation nocturne.

Telles sont le sont les conclusions des précédents articles de ce site sur l'inertie thermique des constructions, notamment des maisons passives. Le confort est amélioré par l'inertie thermique qui est elle-même améliorée par…
Lire l'article…

6-6 - Inertie thermique et ventilation (V2016)

Le sommaire des conceptsEn été, les parois à forte inertie par absorption ne peuvent pas stocker de chaleur si elles ne sont pas suffisamment fraîches

En période estivale, les parois à forte inertie par absorption améliorent le confort lorsqu'elles peuvent stocker la chaleur dans la journée et l'évacuer la nuit. Pour pouvoir stocker la chaleur, il est impératif que leur température matinale soit inférieure à…

Lire l'article…

6-5 - L'inertie thermique en été (V2016)

Le sommaire des conceptsL'inertie thermique est d'autant plus efficace que les changements de température sont importants

En période estivale, l'augmentation des températures des façades est essentiellement le fait de l'évolution de la course du soleil au fil de la journée. La baisse de température extérieure résulte de son mouvement jusqu'à sa…
Lire l'article…

6-4 - L'inertie thermique en hiver (V2016)

Le sommaire des conceptsL'inertie thermique ne fonctionne pas sans changement de température

En période hivernale, les variations de la température quotidienne extérieure ne dépassent pas quelques degrés. Les rayons du soleil ne sont pas assez puissants pour s'opposer à la température extérieure et augmenter celle des façades. Augmenter l'inertie thermique par transmission n'est donc pas…

Lire l'article…

6-2 - Comprendre les flux de chaleur par transmission (V2016)

Le sommaire des conceptsAucune construction dans laquelle le confort doit être maîtrisé ne peut être conçue sans isolation de la totalité de ses parois opaques et vitrées. Le rôle des isolants est, non seulement de minimiser les flux de chaleur sortant de l’intérieur confortable vers l’extérieur trop froid en hiver, mais également, de réduire fortement le flux de chaleur entrant de l’extérieur trop chaud vers l’intérieur confortable pendant toute la saison estivale. L'isolation assure une partie du confort et réduit les échanges de chaleur toute l'année. Le concept Maison passive est d’ailleurs, entre autres mais de manière essentielle, basé sur la qualité de cette isolation avec le minimum de pont thermique puisque, contrairement à la RT2012, le concept est principalement basé sur la limitation des besoins de chauffage et éventuellement de climatisation
Lire l'article…

6-1 - Les bilans thermiques (V2016)

Le sommaire des conceptsEn hiver, les pertes de chaleur de nos constructions résultent, pour une grosse part, des flux de chaleur qui traversent les parois et les ponts thermiques, par conduction de l'intérieur chaud vers l'extérieur froid. Les déperditions résultent également, parfois de manière toute aussi importante, du renouvellement d'air contrôlé par la VMC et de celui qui ne l'est pas, car résultantes de fuites parasites diverses. En été, une partie des apports d'énergie a les mêmes causes, mais avec des flux d'air inversés, de l'extérieur chaud vers l'intérieur froid. Les autres apports, qui se produisent toute l'année, résultent des rayons directs du soleil au travers des baies et, dans une moindre mesure, de l'occupation de la maison. Les besoins de chauffage et de climatisation ne sont rien d'autre que le bilan de ces pertes et de ces apports en période hivernale et estivale
Lire l'article…

7-3 - L'étanchéité à l'air et la mise en œuvre (V2016)

Le sommaire des conceptsLes défauts prévisibles d'étanchéité à l'air des constructions, avec les conséquences qui en découlent, tant sur les plans de la consommation de chauffage, que du confort ou encore de la pérennité du bâtiment doivent être étudiés dès la phase de conception, en neuf comme en rénovation, au même titre que le sont les aspects fonctionnels, esthétiques ou techniques. Agir plus tard sur le chantier est, la plupart du temps, impossible…

Lire l'article…

7-2 - L'étanchéité à l'air et la conception (V2016)

Le sommaire des conceptsUn bâtiment ne peut être de type Maison Passive que s'il est conçu dès le départ pour atteindre ce niveau de performance. Au-delà de la qualité bioclimatique du bâtiment, de l'isolation thermique continue sans pont thermique, de la qualité des fenêtres passives triple vitrage ou encore de celle de la VMC double flux, un point est capital : c'est celui de l'étanchéité à l'air. L'article précédent "Incidences de l'étanchéité à l'air en maison passive" explique qu'un défaut de ce point de vue a des conséquences particulièrement négatives. Les solutions à mettre en œuvre pour assurer l'étanchéité à l'air doivent être également prises en compte dès la phase de conception, pratiquement dès les premières esquisses…

Lire l'article…

13-10 - En période de canicule, un puits provençal ne doit pas être arrêté la nuit (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueUn puits climatique utilisé en période de canicule absorbe et stocke la chaleur prélevée à l'air neuf qui rentre dans une construction passive grâce à sa VMC double flux. Il se réchauffe fatalement au cours de la journée. En début de soirée, pendant ces périodes, sa température est souvent supérieure à celle de l'air extérieur. Forts de ce constat, certains utilisateurs stoppent le puits provençal la nuit pour capter de l'air plus frais directement à l'extérieur. Au bout de quelques jours, le puits provençal, que certains appellent à tors puits canadien comme en hiver, ne fonctionne plus ou, dans le meilleur des cas, est nettement moins efficace. Les retours d'expérience sont nombreux à ce sujet…
Lire l'article…

13-11 - Une bibliographie gratuite sur les concepts de puits climatique, canadien et provençal (2016)

Le puits provençal hydrauliqueLes informations, qui concernent la conception des puits climatiques, proposées sur ce site résultent, entre autres, de très nombreuses heures de lecture et de recherche sur internet. Si personne ne peut passer des heures à lire à votre place, pour vous simplifier la tâche, voici une liste, certes très limitée et non exhaustive, mais absolument essentielle et indispensable, de ce que vous pouvez trouver et qui vous évitera au moins les heures de recherche.

Bonne lecture et bon courage, car il faut un peu de temps pour en arriver à bout. Quelques connaissances en maths sont parfois indispensables, mais il est aussi possible de sauter les paragraphes un peu trop branchés ingénierie…
Lire l'article…

13-8 - Tous les puits provençaux peuvent être améliorés (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueUn puits canadien peut se transformer en puits provençal sans aucune autre forme d'action que l'évolution naturelle des saisons. Cette mutation, entre l'hiver et l'été, ne concerne pas le puits climatique lui-même, mais uniquement son mode de fonctionnement couplé à celui de la VMC double flux qui lui est associée. Cette évolution plus linguistique que réelle, sans adaptation possible à la période de l'année, est elle vraiment la solution la plus efficace notamment lorsque l'air qui rentre dans le puits climatique peut atteindre 40°C, et même probablement plus dans le futur? Dans le cadre d'une recherche optimisée de confort, n'y a-t-il pas un risque de dysfonctionnement lors d'une longue période de canicule? Est-il simplement possible qu'un puits climatique fonctionne aussi bien en hiver qu'en été avec le même matériel?…
Lire l'article…

13-6 - Efficacité du couplage entre puits provençal classique et VMC Double Flux (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueEn hiver, même dans les maisons passives, les puits canadiens n'ont pratiquement aucun intérêt en dehors du fait qu'ils limitent les risques de gel des échangeurs des VMC double flux qu'ils desservent. Sans autre avantage déterminant pendant le reste de l'année, l'investissement dans un équipement de ce type est inutile. Fort heureusement, ils se transforment automatiquement en puits provençal lorsqu'arrive la période estivale. L'espoir renait donc de leur trouver une utilité réelle et d'ailleurs bien plus proche de leur concept historique original. Quelles performances peut-on en attendre pendant cette saison chaude? Les puits provençaux sont-ils plus efficaces que les puits canadiens?…
Lire l'article…

13-4 - Efficacité du couplage entre puits canadien classique et VMC Double Flux (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueHistoriquement, un puits climatique était un équipement destiné à rafraîchir l'air neuf en été et non à le réchauffer en hiver. C'était un puits provençal et non un puits canadien dont le terme lui-même n'existe que depuis quelques années. C'est en le faisant évoluer et en caractérisant son fonctionnement que son usage hivernal est apparu plus clairement, notamment dans les maisons passives. Mais que peut-on espérer vraiment de cet équipement sur le plan des économies d'énergie et du confort qui sont les fonctions de base qui doivent prévaloir à sa mise en œuvre? Un puits canadien est-il vraiment efficace? …

Lire l'article…

13-3 - Interactions entre puits climatique classique et VMC (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueComme indiqué dans les articles "Puits climatique, canadien ou provençal : les principes" et "Conception traditionnelle des puits climatiques", la VMC est devenue indispensable non par obligation réglementaire, mais parce que c'est la seule solution technique qui permette une ventilation toujours régulière et continue de nos constructions telle que le prévoit la réglementation. Les puits climatiques sont donc pratiquement toujours mis en œuvre en parallèle avec une VMC et il y a donc forcément interaction entre les deux équipements qui sont souvent amenés à gérer l'air simultanément.

Le respect de la réglementation grâce aux VMC, simple ou double flux, impose que toutes les pièces de la maison soient ventilées par…
Lire l'article…

13-2 - Conception traditionnelle des puits climatiques (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueLa réglementation l'impose. Notre santé en dépend. Tous nos lieux de vie, habitation, bureaux, espaces publics… doivent être ventilés en continu. Comme indiqué dans l'article "Puits climatique, canadien ou provençal : les principes", la nécessité de réduire la consommation d'énergie de tous les bâtiments, notamment pour le chauffage, a imposé de réduire celle qui résulte de leur ventilation toute en conservant en permanence un air intérieur de bonne qualité. Cette obligation, qui implique de fait une ventilation stable et sans interruption, a pratiquement imposé l'usage de systèmes de Ventilation Mécanique Contrôlée. L'obligation de mettre en œuvre une VMC et le constat de l’augmentation de la fréquence des périodes de canicule ont fait resurgir une méthode ancestrale pour tenter de réduire les impacts des variations des températures extérieures sur nos habitations, leur confort et leur consommation d'énergie. Il s'agit du puits climatique, plus communément appelé puits provençal s'il doit assurer le confort en été et puits canadien s'il a le même rôle en hiver.
Lire l'article…

13-1 - Puits climatique, canadien ou provençal : les principes (V2016)

Le puits provençal hydrauliqueLa recherche du confort a toujours été une quête imposée aux hommes qui ne peuvent survivre, du fait de leur métabolisme, que dans des conditions de température dont la plage de variation est somme toute très réduite. Au fil de leur évolution, l’habillement leur a permis d’augmenter considérablement les températures minimales qu’ils ont pu supporter. La découverte du feu puis la réalisation de leurs propres habitations, à l'étanchéité sommaire, parfois isolée de manière rudimentaire avec des végétaux, leur ont permis de vivre dans des climats qui auraient été trop froids sans ce recours à l'énergie et aux protections qu'ils se sont créées. C’est ce même habitat qui a résolu une partie du confort d’été notamment grâce à l’ombrage et parfois, dans certaines régions, grâce à l’inertie thermique des parois réalisées avec des matériaux de construction locaux massifs, notamment la terre ou la pierre. La ventilation, notamment nocturne, a également été une source d'amélioration naturelle du confort estival
Lire l'article…

12-8 - La réglementation concernant la ventilation des logements en France (V2016)

Les VMC double fluxQue la ventilation soit réalisée par une VMC double flux dans une maison passive ou une VMC simple flux dans une maison RT2012, quelle soit installée dans une région chaude, près de Toulouse par exemple, ou dans une région froide, en haut des Pyrénées, des Alpes ou des Voges, c'est la même réglementation qui s'applique. Elle a plus de trente ans et aucune des réglementations thermiques françaises qui se sont succédées n'a trouvé le moyen de la mettre au goût du jour! Il faut donc faire avec. Les règles concernant la ventilation des logements sont régies par l'arrêté du 24 mars 1982 relatif à l'aération des bâtiments disponible sur le site de Légifrance…
Lire l'article…

12-6 - Puissance des VMC double flux (V2016)

Les VMC double fluxLes VMC Double Flux sont à la base du concept Maison Passive dans lesquelles le réseau aéraulique de ce type de ventilation doit pouvoir devenir le réseau de chauffage principal des locaux. L'intérêt des VMC double flux, est alors multiple. Dans ces conditions d'usage, leur échangeur permet de récupérer la chaleur de l'air extrait et leur réseau aéraulique peut non seulement distribuer de l'air neuf, mais aussi la chaleur du système de chauffage en hiver ou encore la fraîcheur d'un puits provençal en été. En définitive, leur utilisation s'est avérée avoir un avantage primordial, celui d'assurer un meilleur confort…
Lire l'article…

12-5 - Une VMC double flux n'est pas efficace dans une maison qui n'est pas étanche à l'air (V2016)

Les VMC double fluxQue se passerait-il si l'étanchéité à l'air d'une maison passive était seulement au niveau de celle d'une maison RT2012? Quelles seraient les conséquences sur le fonctionnement de la VMC double flux?

Pour le savoir sans en subir les conséquences, il n'existe qu'une seule solution. C'est celle qui consiste à remplacer le taux de renouvellement d'air maximum autorisé en maison passive par…
Lire l'article…

12-4 - VMC double flux et étanchéité à l'air (V2016)

Les VMC double fluxLes VMC Double Flux sont à la base du concept de maison passive dans lesquelles elles sont sensées contrôler la totalité des flux d'air rentrant et sortant. Dans la réalité, elles n'en gèrent fatalement qu'une partie. Leur efficacité dépend de la proportion d'air qu'elles contrôlent réellement. Celui qui circule tout seul par les fuites du bâtiment, sans contrôle de débit et de température, peut annuler les bénéfices de celui qui est géré. D'ailleurs, si dans les maisons passives la qualité de l'étanchéité à l'air est suffisante pour que le fonctionnement des VMC double flux soit efficace, ce n'est pas le cas des maisons seulement conforme à la RT2012. La comparaison de bâtiments strictement identiques, mais dont les niveaux d'étanchéité sont soit conformes au critères du label passif, soit à l'exigence de résultat de la RT2012, montre en effet que les besoins de chauffage varient du simple au double…
Lire l'article…

12-3 - Incidence d'une VMC simple ou double flux en maison passive (V2016)

Les VMC double fluxMaison passive et VMC double flux sont des concepts étroitement liés puisque la puissance maximale de chaleur transportable par le réseau aéraulique d'une VMC double flux est à la base du concept de Maison Passive. Le besoin maximum de chaleur d’une maison passive découle, en effet, de la mise en œuvre de cette puissance maximale dans des bâtiments situés dans le climat continental allemand. Pour rappel, sur la base de ces conditions, une construction n'est considérée passive que lorsque sa puissance maximale de chauffage est de 10W/m2Shab ou que son besoin de chauffage est d'un maximum de 15kWhu/m2Shab/an. Aucune obligation de moyen n'est fixée à priori pour atteindre une ce ces deux obligations de résultat. Le niveau des critères est toutefois tellement élevé que cette absence d'obligation implique un principe de compensation de fait. Une prestation faible entrainera obligatoirement une augmentation des prestations par ailleurs afin de satisfaire à un des deux critères. Les marges de manoeuvre sont relativement réduites et une prestation trop basse ne pourra jamais être compensée. Concernant la ventilation, une des questions qui peut se poser est alors de savoir si une VMC double flux peut être remplacée par une VMC simple flux, en augmentant la qualité des prestations par ailleurs et, bien entendu, en fonction du climat d'implantation de la construction

Lire l'article…

10-6 - Le bois n'est pas un isolant thermique (V2016)

Le sommaire des concepts

La conductivité thermique caractérise les isolants


La conductivité thermique est une des caractéristiques thermiques des matériaux qui permet de déterminer ceux qui sont isolants et ceux qui ne le sont pas. Cette information est capitale pour toute construction performante, notamment pour la conception des maisons passives.
Lire l'article…

1.3 - Changer d’attitude pour changer d'habitudes (V2016)

Le sommaire des conceptsEntre plusieurs options l’homme choisit toujours sa propre autosatisfaction et la facilité. Ces attitudes sont dans notre nature. Ces comportements s'appliquent bien sûr à l'obtention de notre confort qui n’est même plus seulement considéré comme un besoin parfois vital mais plutôt comme un droit fondamental. Au delà de la simple facilité, nous ne nous préoccupons même plus de savoir comment l’obtenir. Pour la plupart d’entre nous, confort et énergie sont quasiment des synonymes. Par la force de l’habitude, les deux termes sont devenus une entité qu’il est incompréhensible de dissocier. Si le confort est devenu un droit, celui de disposer de l’énergie nécessaire pour l’obtenir l’est donc aussi. La question essentielle qui se pose alors est de savoir comment se la procurer…
Lire l'article…

1.2 - L'avenir en construction (V2016)

Le sommaire des conceptsLes premiers habitats de l’homme ont été exclusivement créés par la nature. Ces lieux de vie sommaires étaient uniquement destinés à tenter de le protéger des multiples agressions dont il pouvait être victime et notamment de celles provoquées par le climat, les prédateurs ou ses propres congénères. Ces besoins fondamentaux étaient toujours les mêmes quand il a réussi à inventer et autoconstruire son habitat. Au fil du temps, ces fonctions primaires ont fortement évolué. Les risques liés aux prédateurs ont totalement disparu. Ceux provoqués par ses semblables ont été très largement réduits. La protection contre les aléas du climat est devenue prépondérante au point même d’en devenir pratiquement la seule raison vitale…
Lire l'article…

1.1 - L'avenir de l'homme (V2016)

Le sommaire des conceptsLe hasard existe-t-il? Ce sujet, typique des cours de philo, s’applique-t-il à l’évolution de l’homme? Cette évolution n’est-elle pas plutôt le fait de la nature? Est-elle le résultat d’heureux hasards, celui de l’adaptation de l’homme à son milieu ou, en définitive, un savant mélange des deux?

Dans la nature, seul le plus adapté survit. Seul celui qui survit peut se reproduire. Seul celui qui se reproduit transmet à…
Lire l'article…

Actif pour construire passif (V2016)

Le sommaire des concepts

Avez vous la fibre écologique?


  • Pensez-vous que le climat change vraiment ?
  • Pensez-vous que l’écologie doit être un élément essentiel des choix politiques?
  • Pensez-vous que l’écologie est d’intérêt public ?
  • Pensez-vous qu’il est nécessaire d’agir plutôt que de ne rien faire ?
  • Pensez-vous que ne rien faire, c’est se tirer une balle dans le pied…

Lire l'article…

4-2 - L'effet rebond et les maisons passives (2016)

Le sommaire des conceptsLimiter la consommation d’énergie des constructions, c’est réduire la pollution. Un corollaire de cette démarche écologique devrait être une économie en termes de factures énergétiques mensuelles pour leurs occupants, propriétaires ou simples locataires. Ce n’est pas si simple. Une réduction de la consommation ne rime pas toujours avec une réduction proportionnelle de la pollution et des factures…
Lire l'article…

2-2 - La jungle des kW et des surfaces (V2016)

Le sommaire des conceptsSeules peuvent être comparées des unités de même nature. Par méconnaissance des concepts, par défaut du langage courant ou par l’imprécision de certaines notations des erreurs colossales peuvent passer inaperçues. Dans le cadre des surfaces des bâtiments et de leurs besoins énergétiques, les erreurs combinées peuvent dépasser un facteur 8!!! C’est article fait donc le point de ce qu’il faut savoir et des confusions à éviter concernant l’usage des unités de surface, de puissance et d’énergie utilisées dans le cadre de la réalisation ou de la rénovation de constructions passives ou non…
Lire l'article…

2-1 - Connaissances et conception des maisons passives (V2016)

Le sommaire des conceptsLes vraies informations sont indispensables à la conception des maisons passives. Dans les médias, et tout particulièrement sur internet, l’information est souvent vraie, mais elle est également souvent fausse. L’erreur peut résulter d'une étourderie, parfois d’une méconnaissance du sujet ou encore, bien pire, de la volonté d'orienter l'information en fonction de l’intérêt, notamment économique, de celui qui la donne. Cet article est destiné à faire comprendre qu’au milieu de la multitude des informations qui nous sont proposées au fil des pages, la vérité n’est pas toujours la règle. La conservation d’un esprit critique et la confrontation avec d'autres sources sont indispensables pour s'assurer de sa qualité réelle…
Lire l'article…