Qualité des informations à propos des maisons passives

Maison passive LaBardis, vue 3D sud-est

Exemple de maison passive © JM Pupille Architecte


Réalité, idées reçues, simple croyance ou contrevérité ?

Réalité, idées reçues, simple croyance ou contrevérité? Sur internet, la qualité de l'information n'est pas la première préoccupation! Et si on démêlait le vrai du faux en ce qui concerne les maisons passives en commençant justement par définir d'abord les termes eux mêmes puis la liste des idées reçues actuellement recensées!…

Définitions


Idée reçue

Une idée reçue est un avis généralement partagé par un grand nombre d'individus considérés comme une évidence, un savoir ancestral normal qui ne soulève aucune question, une lapalissade que personne ne remet en cause, car penser autrement serait un non-sens. Pourtant nombre d'idées reçues sont de simples opinions sans fondement, des savoirs transmis faux de génération en génération ou devenus faux du fait de l'évolution, la nôtre ou celle de nos connaissances, souvent même de simples croyances. Les idées reçues sont légion. En voici quelques exemples :
• le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest tel que vous l'avez pourtant appris à l'école,
• le bois est un isolant qui résulte de la transmission d'un savoir ancestral ou de votre expérience personnelle au contact de ce matériau ou encore
• les maisons passives sont des maisons sans chauffage alors que le concept de base ne fait que limiter sa puissance ou l'énergie annuelle nécessaire à leur fonctionnement…

Contre-vérité

Une contrevérité n'est pas nécessairement une simple affirmation sans fondement. Elle peut en effet résulter de la volonté d'un individu ou d'un groupe d'individus de divulguer une information déformée, voire même totalement fausse, à classer au rang de "fake news" en anglais ou "Infox" en français, par manque de connaissance parfois, mais le plus souvent dans le but délibéré d'en tirer un avantage, un intérêt personnel, mais aussi, très souvent professionnel, généralement commercial et donc financier, avec finalement pour résultat de nuire à d'autres. Les climatoseptiques, les adeptes du greenwaching et les spécialistes du lobbying à but uniquement financier sans ce soucier des répercutions en termes de pollution en sont de parfaits exemples. Dans le domaine de la construction, nombreux sont ceux qui dénigrent les maisons passives parce qu'ils ne sont pas en mesure d'en proposer eux-mêmes, ou qu'il n'y trouve pas d'intérêt financier suffisant, à court, mais surtout à long terme.

Qualité de l'information

Ceux qui savent construire passif, peuvent faire moins bien, seulement RT212. Ils n'ont aucune raison de mentir à propos des maisons passives parce qu'is pourront toujours se contenter de construire conformément à la réglementation RT2012.
Ceux qui ne savent pas construire passif peuvent par contre dénigrer les maisons passives parce que les intérêts de ceux qui veulent atteindre ce niveau de confort et de performance vont à l'encontre de leur propre intérêt financier.

Des idées reçues en quantité

S'il n'y avait que quelques idées reçues à propos des maisons passives, un article suffirait pour en faire le tour. Comme elles sont bien plus nombreuses que celles généralement indiquées, cette partie du blog PassivAct leur est dédié.

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G. à Toulouse