Contrevérité : les aides directes pour payer l'énergie sont les plus efficaces


Exemple de maison passive

Exemple de maison passive - © J-M Pupille Architecte

Réalité et idées reçues

Le cercle vicieux des aides au paiement de l’énergie


Les aides directes à court terme pour payer l'énergie conduisent à l’augmentation du prix de l’énergie parce que les moins riches, ceux qui ne pourront payer l'énergie que parce qu'ils seront aidés, participent, bien malgré eux, à l’augmentation de la demande et donc à l’augmentation des prix du marché et des marges des fournisseurs qui savent que, de toute façon, les moins riches, ceux qui ne pourront payer l'énergie que parce qu'ils seront aidés, participent, bien malgré eux, à l’augmentation de la demande et donc à l’augmentation des prix du marché et des marges des fournisseurs qui savent que, de toute façon, les moins riches,…

Cette phrase sans fin montre que les aides directes au paiement de l'énergie perturbent les prix du marché. Au final, ceux qui en profitent le plus ne sont pas ceux à qui elles sont destinées, mais plutôt aux fournisseurs d'énergie avec les conséquences néfastes pour le climat qui en résultent.

Le cercle vertueux des aides pour économiser l'énergie



Les aides indirectes à long terme conduisent à la baisse du prix de l’énergie parce que les moins riches, ceux qui ne profiteront de l'installation d'équipements économes pour longtemps que parce qu'ils seront aidés, participent, sans même en avoir conscience, à la baisse de la demande et donc à la baisse des prix du marché et des marges des fournisseurs qui n’ont pas d’autre choix parce que, de toute façon, les moins riches, ceux qui ne profiteront de l'installation d'équipements économes pour longtemps que parce qu'ils seront aidés, participent, sans même en avoir conscience, à la baisse de la demande et donc à la baisse des prix du marché et des marges des fournisseurs qui n’ont pas d’autre choix parce que, de toute façon, les moins riches…

Cette phrase, également sans fin, montre que les aides indirectes résultant de l'installation de systèmes vraiment économes profitent réellement à ceux à qui elles sont destinées, avec les conséquences bénéfiques pour le climat, et non pas aux fournisseurs d'énergie polluante.

En résumé, ceux qui profitent le plus des aides financières pour payer l’énergie sont les fournisseurs d’énergie. Ceux qui bénéficient le plus des aides financières pour installer les meilleurs systèmes d'économies d’énergies sont, par contre et pour longtemps, tous ceux qui en ont vraiment besoin, nous tous parce qu’ils limitent la pollution ainsi que le climat pour les mêmes raisons.

Il est à noter que les chaudières à condensation et les poêles actuellement aidés ne font pas partie des systèmes vraiment économes et non polluants. C'est par contre le cas de l'isolation, des fenêtres triples vitrages, des systèmes de ventilation double flux, et des systèmes qui utilisent ou récupèrent les énergies naturelles, comme par exemple, les chauffe-eaux solaires ou les récupérateurs de chaleur sur l'eau des douches. C'est bien sûr le cas, à plus grande échelle, des maisons passives qui ne bénéficient d'aucune aide particulière probablement parce que les seuls qui profitent des avantages financiers qu'elles procurent, avec l'aide des systèmes économes dont elles sont équipées, sont leurs utilisateurs.

Alors, non…Les aides pour payer l'énergie ne sont pas effaces,
mais les aides pour l'économiser le sont vraiment et pour longtemps