Idée reçue : il doit faire chaud dans une maison passive en été

Réalité et idées reçues

Les arguments des détracteurs des maisons passives


Certains ne connaissent pas encore ou connaissent mal les constructions les moins polluantes, les maisons passives. Il faut donc leur expliquer de quoi il s'agit. Ce site s'y emploie depuis quelques années.
À l'opposé, certains autres connaissent les concepts, mais proposent, par exemple, la réalisation de constructions qu'ils ne veulent pas, ne peuvent pas ou ne savent réaliser au niveau massif. Ceux-là, mais ce ne sont pas les seuls, trouvent tous les arguments, empaquetés de la manière la plus vraisemblable possible, pour les dénigrer. Parmi ces fausses raisons figurent bien sûr celles qui concernent le confort d'été. Par exemple :
• Comment ne ferait-il pas chaud dans une maison tellement étanche qu'elle ne peut pas respirer?
• Comment la chaleur fatalement produite en occupant une maison passive ne provoquerait pas une surchauffe en été alors qu'elle ne peut pas sortir par les parois très isolées?
Là, le doute est installé. C'est parfois suffisant pour que le futur propriétaire renonce malheureusement à construire passif.

Les arguments des défenseurs des maisons passives


Les arguments à l'encontre des maisons RT2012


Certains construisent des maisons passives. Ceux-là sont tout à fait capables de réaliser des maisons seulement RT2012 qui sont bien moins performantes et donc moins exigeantes en termes de qualité de projet et parce que, dans tous les cas, leurs maisons passives doivent être conformes à la réglementation française. Pour profiter de leur savoir-faire, ils n'hésitent pas à profiter des faiblesses comparatives des RT2012 par rapport aux maisons passives, en les comparant notamment en termes de confort d'été :
• Comment ne ferait-il pas chaud dans maison RT2012 qui force l'air chaud extérieur à rentrer grâce à sa VMC simple flux et ses grilles de ventilation?
• Comment la chaleur extérieure ne pourrait-elle pas chauffer une construction RT2012 par ses parois moins isolées qu'une maison passive et ses fenêtres double vitrage au moins deux fois moins isolantes que les fenêtres passives?
• Comment la chaleur produite par les occupants ne pourrait-elle pas surchauffer une maison RT2012 alors qu'elle vient s'ajouter à celle malheureusement déjà apportée par la ventilation ainsi que par celle qui traverse toutes les parois, murs et fenêtres ainsi que toiture?
• Dans ces conditions, comment peut-on la rafraîchir ou, du moins, comment peut-on limiter la surchauffe? Un puits provençal dont la puissance est très faible n'étant pas efficace dans une construction RT2012, la climatisation devient donc une sérieuse option.

Les arguments à l'avantage des maisons passives


La base du concept des maisons passives étant les économies d'énergie et le confort hivernal, les arguments sont faciles à trouver même en ce qui concerne le confort d'été :
• Comment l'air chaud qui ne pénètre pas par les fuites incontrôlées dans une maison passive étanche pourrait-il la réchauffer en été?
• Comment une maison passive étanche ne respirerait-elle pas alors qu'elle est dotée d'une VMC double flux qui renouvelle la totalité de l'air au moins toutes les 2 à 3h, en ne laissant rentrer que très peu de chaleur et sans poussière?
• Comment la chaleur extérieure pourrait-elle chauffer une maison passive alors qu'elle ne peut pratiquement pas y pénétrer?
La chaleur fatalement produite par les occupants continue par contre, comme en RT2012, de chauffer une maison passive même en été et au détriment du confort estival. Les puissances nécessaires pour s'y opposer sont toutefois tellement faibles que, contrairement à une construction RT2012, un puits provençal hydraulique (PPH) peut être efficace s'il est bien conçu.

Les arguments pris en compte ci-dessus sont ceux qui différentient fortement les maisons passives des maisons RT2012. Ceux qui ont autant d'intérêt dans les deux cas ont été omis comme par exemple l'inertie thermique, l'ombrage ou la ventilation nocturne traversante.

Dans une maison passive, les risques de surchauffe sont prévus par les calculs thermiques. Le projet ne peut être passif que si les critères de surchauffe sont respectés. La construction ne surchauffe pas si le mode de fonctionnement prévu par les calculs est respecté et si le climat reste dans les valeurs prises en compte.

Alors non,
Sauf dans de rares cas, notamment en période de canicule,
il ne fait pas chaud dans une maison passive en été
lorsque le mode de fonctionnement prévu est respecté

Prétendre le contraire est une contrevérité flagrante


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


Réalité et idées reçues