idée reçue : les arbres à l'est et à l'ouest doivent être à feuilles caduques

Réalité et idées reçues

Un ombrage écologique


En dehors de l'utilisation à bon escient de l'environnement naturel, le seul moyen de réaliser un ombrage vraiment écologique est d'utiliser la végétation plantée et donc maîtrisée. Il peut s'agir de pergolas végétales, de treilles, de treillis verticaux formant des cascades de verdure, mais surtout d'arbres de toutes tailles. Comme pour les pare-soleil, les emplacements, hauteurs et distances par rapport à la zone à ombrer peuvent être définis en fonction de la végétation retenue et de la course du soleil. La végétation présente toutefois un avantage dont ne disposent pas les systèmes construits fixes : ils peuvent être taillés et leurs feuilles peuvent être caduques.

Un ombrage qui suit les saisons


Le principe de toute construction bioclimatique est de s'approprier les avantages de l'environnement et du climat local. La végétation destinée à créer de l'ombrage en fait bien évidemment partie. Afin de laisser passer le soleil en hiver et de le stopper en été, en créant d'ailleurs un espace ombragé plus humide et donc plus frais qu'avec des systèmes construits, il convient de retenir des plantes à feuilles caduques qui puissent être taillées en automne et qui repoussent au printemps.

Les arbres à feuilles caduques ne sont utiles qu'au sud


Les solutions bioclimatiques classiques recommandent de planter des arbres de hautes tiges à feuilles caduques sur tous les côtés de la construction à protéger sauf au nord. Ces dispositions habituelles ne conviennent pas aux maisons passives.

Les trajectoires solaires montrent qu'en France, le soleil n'est jamais à l'est et à l'ouest en hiver, mais qu'il y passe en mi saison et en été. Les conséquences sont les suivantes :
  • Les arbres au sud doivent être à feuille caduques pour laisser passer le soleil en hiver tout en le stoppant en été
  • Les arbres n'ont aucun intérêt à l'est et à l'ouest en hiver. Qu'ils soient à feuilles caduques ou non est donc sans intérêt en cette saison.
  • Le soleil chauffe les constructions à l'est et à l'ouest en mi-saison quand des fenêtres y sont placées. Il le fait d'autant plus qu'elles sont efficaces. Comme il n'y a de toute façon aucun risque de baisser les performances en hiver, les arbres situés à l'est et à l'ouest d'une maison passive doivent être dotés de feuilles persistantes pour éviter les risques difficilement quantifiables de surchauffe dès la mi-saison quand le soleil est encore bas dans cette direction et qu'il rentre profondément dans les bâtiments.

Alors non…
Les arbres situés à l'est et à l'ouest d'une maison passive
ne doivent pas être à feuilles caduques

Prétendre le contraire est une idée reçue


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


Réalité et idées reçues