Contrevérité : le label "Maison Passive" est une norme


Exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Exemple de maison passive - © J-M Pupille Architecte



Réalité et idées reçues

Un label n'est pas une norme mais un gage de qualité


Un label peut être créé par une administration mais également par n'importe quelle société et n'a donc pas nécessairement de valeur règlementaire. L'objectif peut être, par exemple, de garantir le respect de certaines caractéristiques ou des performances à respecter impérativement. Contrairement aux règlementations qui doivent faire consensus pour être approuvée, un label n'est pas limité par des contraintes politiques et ne subit pas les distorsions de la réalité d'acteurs qui n'ont aucun intérêt à sa mise en œuvre. Le lobbying, le greenwashing, l'obsolescence programmée, les dénis de réalité, la mise en cause de la science n'ont, entre autres, aucun impact sur les labels sauf bien sûr ils sont créés par les adeptes de ces types d'actions uniquement réalisés dans leurs propres intérêts et donc au détriment de tous les autres.

Mettre en œuvre est label est un choix et non une obligation


Le Passihaus institut est une entreprise privée. Même si les critères du label sont définis de manière scientifique et constituent un consensus quasiment international, le label Passivhaus ne constitue pas une norme. Le label Passivhaus est le gage d'une très haute qualité thermique optimisée au meilleur prix garanti par l'obligation de respect de critères rigoureux et le contrôle de performances qui vont bien au-delà des normes actuelles, notamment en France.


Alors, non…
Le label Passivhaus ne constitue pas une norme
Prétendre le contraire est une contrevérité issue de la méconnaissance des concepts passifs


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G. à Toulouse