Point de vue : l'énergie passive est une oxymore

Le sommaire des concepts des maisons passives

Mais qu'est-ce qu'un oxymore?

Un oxymore est le contraire d'un pléonasme. Là, ça n'aide pas forcément!

Pour faire simple, ce sont deux mots accolés dont la signification opposée ne veut parfois rien dire! En voici deux exemples accolés : monter en bas est une réalité impossible.

L'énergie ne peut pas être passive

Qui dit énergie dit mouvement, chaleur, travail… bref, tout sauf de la passivité et des vacances.

L'énergie naturelle est très active

Le but d'une maison passive est d'utiliser l'énergie naturelle et l'énergie fatale, celle inévitablement produite par les occupants même passifs et leurs équipements quand ils sont actifs, celle qui est gratuite, non polluante, répartie, récupérée… bref toute l'énergie dont elle dispose dans son environnement naturel. Toutes ces énergies ne sont pas passives, mais plutôt très actives puisqu'elles permettent d'assurer la quasi-totalité du chauffage, de la production d'eau chaude et du rafraîchissement en ayant le moins possible recours à celles qui sont produites par l'homme, celles qu'on cherche à vous vendre à tout prix et qui sont toutes à la fois polluantes, spécifiques, locales… On comprend dès lors pourquoi les maisons passives n'intéressent pas vraiment les décideurs, qui ne seront contraints d'y venir que parce c'est une des rares solutions existantes vraiment efficaces pour limiter la pollution dés aujourd'hui : une maison passive enrichit son utilisateur à long terme, sans pollution, au bénéfice de la santé de tous les autres, mais au détriment de ceux qui souhaiteraient plutôt y trouver un intérêt financier personnel, sans se soucier des autres.

Alors non,
L'énergie passive n'existe pas


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


Réalité et idées reçues