Contrevérité : construire passif est simple


Exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Exemple de maison passive - © J-M Pupille Architecte

Réalité et idées reçues

Construire, c'est simple



Réaliser une tâche est toujours simple pour celui qui l'a déjà fait sinon ça peut être très compliqué. Construire passif est simple pour ceux qui savent déjà construire à condition de le faire en respectant scrupuleusement les plans et les consignes du concepteur.

ParagrapheConcevoir passif, c'est compliqué



Une construction sérieuse est accompagnée des plans de détail de structure, mais combien sont réalisées avec les plans de détail qui indiquent comment supprimer les ponts thermiques? Combien de plans de détails font-ils l'objet de calculs de ponts thermiques? Combien de constructions sont dessinées de manière à ne créer ne défaut de l'étanchéité à l'air ni défaut d'isolation dans chacun des détails les plus complexes comme ceux des portes, des fenêtres et des protections solaires telles les volets roulants sous les brise-soleil à lame orientable par exemple? Combien de maisons font l'objet d'un calcul de la puissance de chauffage à installer? Pour rappel, les calculs RT2012 ne fournissement pas cette information contrairement au logiciel PHPP des maisons passives. Combien de constructions jouent sur la puissance du système de chauffage pour compenser les défauts non traités au lieu de les compenser grâce à une meilleure conception thermique par ailleurs?

Alors, oui et non…Construire passif est facile,
mais concevoir passif est compliqué
Prétendre le contraire est une contrevérité issue de la méconnaissance des concepts passifs