Idée reçue : rafraîchir en cas d'absence est inutile

Réalité et idées reçues

Tout dépend du système de rafraîchissement

Une maison passive peut être seulement rafraîchie par l'intermédiaire de l'air neuf amené par la VMC couplée à un puits provençal. Si c'est le cas, le système de rafraîchissement doit être très réactif et ne jamais être arrêté sauf en cas de longues absences. Le rafraîchissement peut être arrêté dans le cas de systèmes de confort plus puissants comme un monosplit réversible par exemple.

Incidence sur la consommation


Le rafraîchissement peut être arrêté pendant les heures de travail si l'absence à lieu aux heures les plus chaudes de la journée, en limitant la ventilation au strict minimum et s'il est possible de rafraîchir naturellement au retour. Dans tous les cas, rafraîchir ou ne pas le faire en cas d'absence de courte durée ne change pratiquement rien aux consommations d'énergie du fait des très faibles déperditions d'une maison passive. Protéger les baies qui le nécessitent peut permettre d'éviter le recours à un système plus puissant, bien plus polluant et qui consomme bien plus d'énergie qu'un puits provençal.

Incidence sur la confort


En cas de hausse trop importante de la température intérieure, la faible puissance d'un puits provençal pourrait nécessiter plusieurs heures pour baiser la température et dégraderait le confort de manière importante. Un système de rafraîchissement plus puissant à moins d'incidence.

Alors, non…
Rafraîchir quand en cas d'absence n'est pas inutile
notamment en cas de rafraîchissement par à l'air neuf d'un puits provençal

Prétendre le contraire est une idée reçue issue du passé


Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.


Réalité et idées reçues