Le blog des maisons passives


LesCombes, un exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte


Les actualités

Site mis à jour le 18 janvier 2019

Transition énergétique et augmentation du pouvoir d'achat vont de pair

Le sommaire de PassivAct
La transition énergétique ne va pas à l'encontre de l'augmentation du pouvoir d'achat. Bien au contraire. La consommation d'énergie provoque pollution et taxes en retour pour satisfaire aux obligations légales et morales de l'état concernant le réchauffement climatique. Limiter cette consommation baisse la pollution, les factures d'énergie et l'impact des taxes, même en hausse pour inciter à plus de sobriété énergétique. Agir pour baisser nos consommations coûte de l'argent, mais en rapporte aussi. Le premier gagnant est celui qui bénéficie des économies, celui qui paye l'investissement et la facture énergétique. Le deuxième est l'état car même et surtout s'il aide le premier, il peut créer des emplois locaux en retour et récupérer sous d'autres formes l'équivalent des aides auxquelles il a consenti. C'est un cercle vertueux local. Action et réaction vont toujours de pair. Se contenter de regarder combien ça coûte sans se soucier de combien ça rapporte est un non-sens total. Vouloir des aides sans contrepartie est de la même veine. La carotte et le bâton vont de pair pour plus d'efficacité.

Les solutions françaises sont les bienvenues, mais les autres aussi, car, mêmes venues de l'autre bout du monde, elles permettent de lutter, sans attendre encore, contre l'évolution néfaste du climat tant sur les plans de la santé que de l'économie. Les gains les plus importants ne viennent d'ailleurs pas de leur production, mais de leur mise en œuvre comme l'a démontré l'évolution des kits de panneaux photovoltaïques. Il existe des solutions qui ne coûtent que quelques dizaines d'euros, comme le passage aux ampoules LED, la mise en place de mousseurs sur les robinets ou l'utilisation de douchettes à effet venturi. D'autres ne dépassent pas quelques centaines d'euros comme, pare exemple, passer aux équipements A+++, ou utiliser des récupérateurs de chaleur sur douche qui fonctionnent sans limite de durée, toute l'année, quelque soit le temps et le type de bâtiment. D'autres coûtent quelques milliers d'euros comme mieux isoler les toitures, changer de mode de chauffage ou de système de production d'eau chaude. D'autres coûtent bien plus cher comme construire des maisons passives ou rénover des passoires énergétiques afin atteindre le niveau des rénovations passives. Toutes ces actions, quel que soit le niveau de prix, sont dans ce cercle vertueux financier, gagnant tant pour l'utilisateur final que pour l'état. Ils sont également dans le même cercle vertueux de l'écologie car limiter l'usage d'énergie polluante, c'est aussi limiter la production d'énergie polluante à court comme à long terme, le charbon comme le nucléaire.

Les premières alertes sérieuses concernant les conséquences de notre évolution datent de la publication du rapport Meadows commandé par le club de Rome en 1972… Plus de 45 ans plus tard, quoi qu'en dise l'idiot le plus célèbre des moteurs de recherche, le climat s'emballe sous la pression des hommes. Les politiques ne font toujours rien ou bien moins que ce que l'évolution climatique prévisible ne l'exige. Il reste à espérer que le "Grand débat national" prévu en ce début d'année ne soit pas un coup d'épée de plus dans l'eau. C'est un de nos vœux pour 2019.

Exemples

Le dernier projet

Exemple de maison passive - © J-M Pupille - Architecte

Le sommaire de PassivAct

A t'on vraiment le choix des fenêtres en maison passive?


S'assurer du choix correct d'une fenêtre et de son intégration à un projet nécessite la prise en compte de nombreux paramètres dont les interactions sont forcément multiples et parfois opposées. Les résultats des calculs thermiques peuvent varier dans d’énormes proportions en fonction :
  • des caractéristiques spécifiques de chaque menuiserie,
  • de leur mise en œuvre dans les parois qui les supportent,
  • de leur intégration dans le projet,
  • du climat dans lequel le projet est réalisé.…

Pose d
Pose d
Pose d
Pose d
Plan de détail - MOB 145-60 - Appui de baie

La qualité de pose est déterminante



Une fenêtre très efficace peut voir ses performances augmenter ou baisser en fonction de la méthode de pose retenue. Le bilan thermique de la construction qui les accueille varie dans le même sens …
Réalité et idées reçues

Une maison passive serait trop étanche à l'air!


Qui oserait dire :
          • un bateau est trop étanche à l'eau
          • un avion est trop étanche à l'air
          • ma voiture est trop étanche à l'air
Personne ne donne de tels avis. Chacun de nous fait confiance aux ingénieurs qui ont conçu ces appareils et…

Equipement

Le sommaire de PassivAct
Après avoir démontré qu'en période hivernale, sauf en maison passive, un puits canadien classique n'a pratiquement aucun intérêt en comparaison avec une VMC double flux, la question de l'efficacité d'un puits provençal classique se pose très sérieusement pendant sa période estivale de fonctionnement et plus particulièrement en période de canicule.

La démonstration suit exactement le même déroulement que pour le puits canadien, mais prend bien évidemment en compte la dynamique de cette saison…

Concept

Le sommaire de Passivact
Tout bâtiment parvient, relativement facilement, à protéger ses occupants de la pluie, du soleil ou du vent. Cette protection n’est généralement pas suffisante pour que le confort soit effectif puisqu’il faut atteindre certaines conditions de température, d’humidité et de stabilité de l’ambiance intérieure pour que ce soit le cas. Dans la très grande majorité des constructions, la quasi-totalité même, les solutions de facilité, les conditions commerciales et économiques, les mauvaises habitudes liées à la méconnaissance des concepts thermiques ont imposé les systèmes de chauffage et de
Stacks Image 1048

L'assemblage des meilleurs équipements ne suffit pas pour produire le meilleur résultat possible. Pour que ce soit le cas, le fonctionnement de chacun doit s'effectuer en parfaite synergie avec celui des autres.

Plutôt que de tenter de réussir seul cette symbiose, parce que nul ne peut mieux connaître un produit que celui qui le distribue, le crée ou le fabrique et parce que l'union fait la force, un concepteur et plusieurs industriels se sont réunis pour créer un système de confort unique adapté aux constructions les plus performantes. Ce concept global, c'est le kit-Infinergie. Il est destiné tout à la fois à ventiler, à rafraîchir, à produire l'eau chaude et à chauffer une construction passive avec le minimum d'énergie. La plupart du temps, la chaleur et la lumière du soleil ainsi que la chaleur récupérée seront les seules énergies qu'il utilisera. L'énergie venue d'ailleurs, celle qui est toute à la fois payante et polluante, ne sera présente que pour assurer la sécurité d'un approvisionnement continu.

Ce kit est en cours de développement et de phase de test… C'est donc une histoire à suivre…

Jean-Michel Pupille - Architecte D.P.L.G.




Les concepts des équipements

Fenêtre passive triple vitrage

VMC double flux

Puits provençal hydraulique

Chauffe eau solaire individuel - CESI

Récupérateur de chaleur sur l'eau des douches